« Le jour où Johnny mourra… »

Un à un les symboles nous quittent et mon siècle se languit de finir goutte à goutte.

Quand Bardot, Delon et Bebel ne seront plus, lorsqu’Aznavour, Eddy et Sheila seront partis, mon époque orpheline n’aura plus d’attaches et l’Histoire se refermera sur le tombeau de Sa Majesté Elisabeth II d’Angleterre.

Nous verrons alors se profiler la ligne de front, d’abord incertaine à l’horizon puis inexorablement plus nette, plus proche.

Et notre tour viendra.